Ecrivain public, un travail littéraire ou plutôt social ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Beaucoup d’entre nous pensaient que ce métier appartenait au passé, et pourtant. L’écrivain public n’est pas seulement un auteur en littérature, il est plus couramment un assistant en démarches administratives et en écritures privées.
S’il est vrai que l’illettrisme est en net recul, il suffit de fréquenter les établissements pénitentiaires , les centres sociaux pour constater qu’il est loin d’avoir totalement disparu.

En effet, le quotidien de l’écrivain public est constitué de demandes de services formulées par des particuliers en difficulté face à l’obligation de rédiger un courrier , de compléter un dossier administratif.
Ce ne sont pas seulement les personnes défavorisées qui font appel à ses services.
Actuellement, on constate une nette augmentation des demandes pour les besoins professionnels. (recherche d’emploi, reconversion professionnelle, …)

Les étudiants figurent également parmi les clients réguliers. Ils manquent souvent de temps pour la mise en forme, la correction de leur mémoire et s’adressent à un écrivain public qui saura répondre à la particularité de chaque demande.
Des particuliers nous confient leurs manuscrits afin que l’on procède à une correction, mise en forme ou reformulation .

Le récit de vie est toujours d’actualité. Nombreuses sont les personnes qui souhaitent en leur nom ou pour un parent, relater une période de vie dans l’objectif de laisser un témoignage à leur famille. Pour l’écrivain public, c’est une relation particulière qui se noue et généralement l’échange avec l’auteur est riche d’enseignement.

La diversité des demandes donne au métier un intérêt particulier, chaque requête étant spécifique. La relation qui s’instaure avec le client constitue toujours un moment privilégié. Bien entendu, la confidentialité figure parmi les principales exigences de notre activité.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »